Menu Fermer

L’EXERCICE PHYSIQUE RENFORCE-T-IL VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE ?

De nos jours, l’impact positif de l’exercice sur le bien-être physique et mental est très médiatisé. Mais qu’en est-il de l’amélioration de notre résistance à des maladies plus contagieuses comme la grippe et le rhume ? L’exercice physique peut-il également stimuler la fonction immunitaire et améliorer nos chances de résister à ce type de maladies ?

LES BIENFAITS DE L’EXERCICE PHYSIQUE POUR LA SANTÉ

L’exercice joue un rôle important dans le maintien d’une bonne santé cardiaque, pulmonaire, osseuse, musculaire et métabolique. Il contribue également à la gestion et à la prévention d’un certain nombre de maladies non transmissibles telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type II, l’asthme et l’ostéoporose (pour n’en citer que quelques-unes !). L’exercice physique contribue également de manière significative à la gestion de la santé mentale et de l’humeur. Cela passe par un certain nombre de voies, dont la sécrétion accrue d’endorphines ou “feel good hormones&rdquo ; telles que la sérotonine, la dopamine et la norépinéphrine, qui jouent toutes un rôle important dans la régulation de votre humeur. Tout aussi important, l’exercice physique peut également supprimer la sécrétion d’hormones de stress telles que le cortisol, ce qui vous permet de vous sentir plus optimiste et capable d’affronter le monde !

ALORS, QU’EN EST-IL DE L’EXERCICE DE L’IMMUNITÉ ?

Ces derniers temps, de nombreuses recherches et de nombreux débats ont eu lieu sur l’effet de l’exercice sur le renforcement de la fonction immunitaire et la réduction du risque de contracter des maladies transmissibles ou infectieuses. Bien qu’il s’agisse d’un domaine de recherche en cours, des études récentes ont montré que des poussées aiguës (classées comme soixante minutes ou moins) d’exercice aérobie modéré à vigoureux peuvent entraîner le recrutement et la sécrétion accrus d’un certain nombre de protéines et de substances telles que l’immunoglobuline et les cytokines anti-inflammatoires. Il semble que la pratique régulière d’un exercice physique tout au long de la vie peut également ralentir le déclin de la fonction immunitaire, ainsi que les changements qui peuvent survenir avec l’âge, réduisant ainsi le risque d’infection au fur et à mesure que nous vieillissons.

FAIRE SUFFISAMMENT D’EXERCICE

Les directives australiennes en matière d’activité physique recommandent aux adultes de pratiquer un minimum de trente minutes d’activité physique par jour, avec une accumulation de 150 à 300 minutes d’activité physique d’intensité modérée ou de 75 à 150 minutes d’activité physique d’intensité vigoureuse par semaine. Les exemples d’activité physique d’intensité modérée peuvent comprendre la marche rapide, le golf, la danse, le vélo, la natation récréative, le Pilates, le yoga ou même les tâches ménagères comme passer l’aspirateur, ratisser et jardiner. Des exemples d’exercices d’intensité vigoureuse peuvent inclure l’haltérophilie, la course à pied, le cyclisme à grande vitesse, les exercices de type HIIT et les cours de rotation. Ils recommandent également de faire des exercices de renforcement deux fois par semaine et de s’efforcer de rompre fréquemment la sédentarité, en la limitant à une heure par jour au maximum. De même, les personnes âgées (65 ans et plus) sont encouragées à faire au moins 30 minutes d’activité physique modérée la plupart du temps, mais de préférence tous les jours. Les recommandations diffèrent légèrement pour les enfants, à qui il est recommandé de pratiquer au moins soixante minutes d’activité physique modérée à vigoureuse par jour. Il est également recommandé aux enfants de limiter leur temps de sédentarité à deux heures par jour au maximum, et ils sont également encouragés à interrompre leur temps de sédentarité tout au long de la journée. Les lignes directrices recommandent également que les enfants âgés de 5 à 13 ans accumulent de 9 à 11 heures de sommeil par nuit, tandis que les 14-17 ans devraient viser 8 à 10 heures de sommeil ininterrompu par nuit.

MAIS COMBIEN EST TROP ?

Nombreux sont ceux qui, dans la société, pensent à tort que l’exercice physique a un impact négatif sur la fonction immunitaire, ce qui augmente leur vulnérabilité aux maladies. Il est vrai que lorsqu’il s’agit d’exercice et d’immunité, il semble y avoir un « sweet spot » lorsqu’il s’agit de la durée et de la fréquence de l’exercice. Des recherches ont montré que la charge nécessaire pour supprimer la fonction immunitaire n’est généralement observée que chez les athlètes d’élite lors de blocs d’entraînement intenses où ils s’engagent dans une charge élevée d’activités d’intensité vigoureuse pendant une période prolongée, souvent en conjonction avec de multiples compétitions. Toutefois, cette charge est souvent associée à d’autres facteurs de stress, ce qui, selon les chercheurs, pourrait également contribuer à cette suppression immunitaire, notamment les changements dans les habitudes de sommeil, la réduction de l’apport énergétique ainsi que les voyages et les facteurs psychologiques.

CONSEILS POUR L’EXERCICE PHYSIQUE EN HIVER

Avec l’approche des mois les plus froids et la réduction des heures de jour, il n’est pas rare de voir plus de gens appuyer sur le bouton « snooze » et sauter la course du matin ou la séance de Pilates. Aujourd’hui, avec la fermeture de nombreux gymnases et centres de remise en forme intérieurs, beaucoup de gens trouvent qu’il est difficile de faire ou de rester actif. Voici quelques conseils pour vous responsabiliser et vous éviter d’être victime de l’interruption des activités physiques en hiver ! Trouvez une activité qui vous plaît et tenez-vous-en à cette activité. Proposez également des alternatives pour les jours où vous ne pouvez que’sortir.&nbspSollicitez un soutien social. Fixez un moment avec un ami pour aller faire une promenade matinale à pied ou à vélo ! Non seulement cela vous responsabilise, mais cela peut aussi rendre votre exercice beaucoup plus agréable ! Soyez réaliste dans vos attentes… Il ne sert à rien de vous lever et de vous lever à 6 heures du matin si vous… n’êtes pas du matin, trouvez l’heure qui vous convient et vous… vous serez plus enclin à la respecter ! Fixez une heure dans votre agenda chaque jour pour vous rendre à ce rendez-vous, comme vous le feriez pour tout autre rendez-vous régulier. Je veux dire que vous’n’iriez pas voir votre coiffeur ou votre médecin, alors pourquoi manqueriez-vous un rendez-vous avec vous-même ? Repensez au POURQUOI établir un lien avec vos objectifs et pourquoi il’est important pour vous d’être physiquement actif ? Vous trouverez peut-être que cela vous donne un peu plus de motivation pour faire de l’exercice ! Active wear. Trouvez vous des vêtements chauds, légers et respirants. Non seulement ils vous garderont au chaud au début de votre entraînement, mais ils vous permettront aussi de vous déplacer plus facilement et d’éviter de surchauffer ou de retenir trop d’humidité, ce qui peut provoquer des frissons après l’exercice. C’est encore plus important pendant les mois les plus frais pour réchauffer lentement le corps, augmenter l’amplitude des mouvements et réduire la raideur des muscles, tout en aidant à prévenir les blessures.
Cet article a été rédigé par et traduit par LesPlateformesVibrantes.com Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesPlateformesVibrantes.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.